Recherche:   
 

Les bases techniques de la photographie traditionnelle

L'objectif

- Le point de convergence est le point où les rayons issus d'un point de l'objet convergent. L'objectif (lentille) est construit de sorte que tous les points de convergence se trouvent ( plus ou moins) dans un plan .

-Si le film est exactement dans ce plan, alors on a correctement mis au point.

- Si le sujet est trop près, le plan des points de convergence se déplace vers l'arrière, pour chaque point de l'objet il en résulte une tache sur le film: On n'a pas mis au point correctement. Solution: Éloigner l'objectif de la pellicule !

-Si le sujet un peu trop loin, le plan des points de convergence se déplace plus en avant, pour chaque point de l'objet il en résulte encore une tache sur le film: On n'a pas mis au point correctement. Solution: Rapprocher l'objectif de la pellicule !

- →   La distance focale d'un objectif est la distance entre objectif et film pour qu'un sujet infiniment éloigné soit mis au point correctement. .

- Les objectifs grand angle ont une petite distance focale (< 50 mm). Ils réduisent l'image et agrandissent le cadrage.

Les objectifs normaux ont une distance focale normale (50 mm):

Les téléobjectifs une grande distance focale(> 50 mm) : Ils agrandissent l'image et réduisent le cadrage.

Ouverture et profondeur de champ

Sur le plan image seulement l'image du point rouge converge. Les points bleu et vert cependant deviennent flous.

Si l'on utilise un diaphragme dans la lentille, les rayons marginaux sont limitées, et les points de convergence migrent pour se rapprocher les uns des autres. On atteint ainsi une plus grande profondeur de champ, à savoir les trois points colorés sont mis au point nettement dans notre cas. Mais il tombe alors moins de lumière sur le film, qui doit donc être exposé plus longtemps!

Voici quelques valeurs d'ouverture souvent utilisées avec leur dénomination traditionnelle: f/2,8; f/4; f/5,6; f/8; f/11; f/16 ..; f/22

Chacune de ces valeurs laisse entrer deux fois plus de lumière que la suivante.

Temps d'exposition

C'est le temps pendant lequel le diaphragme est ouvert. Vous peut souvent le régler manuellement. La série des temps d'exposition est construite de façon que de l'un à l'autre, la durée pendant laquelle la lumière est appliquée sur le film soit doublée ou réduite de moitié: La série de temps d'exposition (en secondes): 1/2 1/4 1/8 1/15 1/30 1/60 1/125 1/500 1/1000 1/2000

Plus grand est le temps d'exposition, plus petite peut être l'ouverture du diaphragme, plus grande sera la profondeur de champ. Mais alors aussi la probabilité est plus grande que, par le mouvement du sujet pendant ce temps, l'image devienne floue!

Sensibilité du film

Plus le film est sensible, moins longtemps il doit être correctement exposée à la lumière. La sensibilité est exprimée en ASA (American Standards Association) ou DIN (norme industrielle allemande). Des nombres plus élevés signifient dans les deux systèmes une plus grande sensibilité. Dans la série ASA une valeur double signifie un double de sensibilité. Dans la série DIN une valeur triple signifie un double de sensibilité. Depuis quelque temps, il y a aussi la série ISO internationalement reconnue. Heureusement les valeurs de l'ISO sont basées sur une combinaison ASA et DIN!

Plus un film est sensible, moins il faut de lumière pour l'éclairer, plus petite peut être l'ouverture du diaphragme (Profondeur de champ!) et aussi le temps d'éclairage ( Mouvements de l'appareil !) Cependant, les films sensibles sont souvent granuleux, alors ils se laissent agrandir peu et donnent souvent des couleurs moins contrastées.

Ce texte est une version abrégée du bon cours Internet (en allemand): →   Striewisch-Photodesign